Delirium T.3

81u7XV-swOLTitre : Delirium T.3

Auteur : Lauren Oliver

Edition : Hachette Roman

Collection : Black Moon

Parution : 13 mars 2013

Pages : 416

3-notation

« Nous voulions la liberté d’aimer et nous avons été transformés en guerriers, en sauvages. »

C’est ainsi que la résistance voit son combat pour la liberté qui dans le monde fictionel de Lauren Oliver se trouve dans l’Amour, la possibilité d’aimer, le choix d’aimer qui l’on veut. Le tome trois de Delirium nous emmène aux cotés de Lena et Hana dans la bataille finale de la résistance.

J’ai eu très peur pour ce troisième tome, très peur qu’il parte sur un triangle amoureux alors que c’est pour moi le moment de rentrer un peu plus dans la politique du monde inventé par Lauren Oliver. Au final, l’histoire reste entre les deux. Le triangle amoureux est présent sans prendre trop de place mais la politique est beaucoup trop absente pour moi. On comprend à la fin du tome qu’ils finissent par détruire le régime mais ils le font un peu par accident. Du moins ce n’est absolument pas une des priorités de Lena. Et ça m’a beaucoup gêné. A aucun moment Lena ne prend conscience des enjeux immenses de la résistance, à aucun moment elle ne décide d’y prendre part pour sauver les autres, pour rendre le droit d’aimer à la population. Non, elle n’y prend part que parce que ses amis y prennent part. J’ai trouvé cela un peu égoiste, mais ça correspond parfaitement à son côté gamine.

Dans ce tome, Lauren Oliver nous fait vivre les aventures de Lena, mais également celles de Hana. Si au début ce choix m’a un peu déçue parce que je voulais vraiment voir Lena avancer, au final Hana est parfois bien plus intéressante. Elle se bat contrairement à Lena, elle se bat contre elle même, entre ce qu’elle croit et ce qu’elle devrait croire. Elle se bat à l’intérieur du système et j’ai bien aimé ça. Ce choix de narration permet surtout de voir les deux cotés de la société : la résistance et l’intérieur. Alors que je n’avais pas du tout aimé Hana dans le premier tome, elle se dévoile dans ce dernier tome.

En définitive, cette trilogie avait un fort potentiel grâce à un sujet innovant et bien trouvé, mais elle n’a pas répondu à mes attentes. Même si certaines images sont magnifiques comme celle de l’enfant et Samson ou l’image finale de la destruction du mur, la trilogie manque de profondeur alors que son sujet en appelait.

Makina

Publicités

Une réflexion au sujet de « Delirium T.3 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s