3%

368745

Titre : 3%

Développement : Pedro Aguilera et Cesar Charlone

Diffusion : Netflix

Parution : 25 novembre 2016

Nombre de saisons : 1

Durée de l’épisode : 45 minutes

ActeursBianca Comparato ; Joao Miguel ; Michel Gomez…

aude-blog« You create your own merit »

Telle est la phrase phare du discours d’Ezekiel lorsqu’il accueille chaque année les candidats du Processus. Ce processus permet de sélectionner les 3% d’une génération qui pourront aller vivre dans l’Offshore, monde de paix rêvé, où la criminalité a disparu. Ainsi à leurs 20 ans, chaque enfant de l’Inland, monde pauvre, sans loi, dans lequel il faut se battre chaque jour pour survivre, rejoint la plateforme de sélection pour participer au Processus, il quitte ainsi tout ce qu’il a toujours connu dans l’espoir de faire parti des 3% et ainsi de ne jamais revenir dans l’Inland.

On suit donc quatre adolescents, ayant chacun leur propre motivation pour accéder à l’Offshore, ainsi que Ezekiel, le responsable du Processus. Ces cinq personnages sont tous attachants. Ils nous apportent tous une vision différente du système. Chacun d’eux se bat pour ce qu’il croit être juste, être le mieux pour lui et les autres. J’ai particulièrement aimé le fait qu’ils aient tous leurs faiblesses, leurs doutes et qu’on le voit. On connait leurs forces et comment ils peuvent les utiliser. Mais ce qui m’a touché c’est la profondeur de chacun, qui va avec leur histoire que l’on découvre petit à petit.

La série ne se focalise pas entièrement sur eux. On apprend à connaître d’autres personnages. Des personnages qui disparaissent assez rapidement alors que l’on pensait que l’histoire tournerait autour d’eux. On ne s’attend ainsi pas du tout à leur disparition. Mais ce n’est pas le but de la série. La série ne les utilise pas simplement pour mettre du suspens. Elle les utilise pour montrer une autre vision de la société fictive de 3%. Leur disparation rapide permet également de comprendre la société et son fonctionnement.

Sur le plan des idées, la série m’a d’abord beaucoup fait penser à Hunger Games, à cause du principe des épreuves que les jeunes doivent passer pour obtenir une vie meilleure, cette absence de choix dans les épreuves, le fait qu’ils ne puissent pas échouer. Certes ici l’objectif n’est pas simplement de survivre mais plus de faire ses preuves, de montrer ses qualités, son intelligence. Mais la plus grosse différence avec Hunger Games c’est que le Processus n’est pas diffusé, ce n’est donc pas une critique de la télé-réalité mais bien une critique du système mis en place. 3% va donc pour moi beaucoup plus loin que Hunger Games.

3% est une critique de la méritocratie dans son principe même. L’idée du Processus semble bonne à première vue. Sélectionner les meilleurs d’entre nous, seulement sur la base de leur mérite, pour leur permettre de fonder une société supérieure ne semble pas tellement choquant. Et pourtant dès le début de la série, on sent une grande injustice là dedans. Pourquoi seulement 3% ? Pourquoi laisser les autres derrière nous ? La série nous montre toutes les possibilités, ceux qui croient foncièrement dans le Processus, ceux qui en doutent et ceux qui le combattent. C’est ainsi à nous de nous faire notre propre idée, de choisir notre camp. Petit à petit, on découvre de nouvelles informations qui nous permettent de raffermir notre idée ou au contraire d’en changer. Mais surtout on aperçoit la morale de la série, sa position à elle, ce qu’elle veut nous montrer. Elle se finit d’ailleurs sur une question très intéressante que l’on ne peut s’empêcher de se poser à notre tour.

En définitive, cette série est une révélation pour moi. Tout est très bien organisé, l’histoire avance sans problème en laissant des questions en suspens pour nous tenir en haleine. J’attends avec impatience la deuxième saison.

Makina

Publicités

2 réflexions au sujet de « 3% »

  1. ça donne envie mais je n’ai pas netflix, au grand désespoir de ma fille qui aimerait suivre la série shadowhunters qui n’existe pas en DVD en France. Nous avons lu tous les mortels instruments (et origines) et attendons avec impatience la suite qui va bientôt arriver; Est-ce que 3% existe en livre ?
    petite coquille dans la première phrase: accueille.
    merci pour l’article
    Lison

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s