Phobos T.1

téléchargement (1)Titre : Phobos T.1

Auteur : Victor Dixen

Edition : R-jeunes adultes

Parution : 11 juin 2015

Pages : 448

4-notation

« Il n’y a que la mort qui soit simple, et éternelle. Parce que tu vois, la vie, c’est compliqué, et c’est terriblement court. On a l’impression qu’on a tout le temps devant soi, mais en réalité c’est comme une séance de speed-dating : à peine entré dans la bulle, c’est déjà le moment de dégager. »

Le speed-dating, c’est ce à quoi vont s’adonner les 12 prétendants de la mission Genesis, envoyés coloniser Mars par le groupe Atlas, racheteur de la NASA. Victor Dixen nous emmène avec sa trilogie Phobos dans une expédition scientifique aliée à une émission de téléréalité. En effet, 12 prétendants, 6 filles et 6 garçons du monde entier ont été choisis et formés pour aller habiter sur Mars. Mais chacun de leur geste, que ce soit dans le vaisseau qui les amène sur leur nouvelle planète ou à New Eden : la base habitable de Mars, sont filmés et diffusés dans le monde entier.

J’ai beaucoup aimé l’idée du livre et l’ambiance. J’adore tout ce qui est science-fiction où l’on découvre notre monde un peu plus tard avec ses évolutions. Or ici, nous ne sommes pas très loin de ce qui se fait actuellement, notamment depuis l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis, et c’est ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant. La situation politique décrite dans le livre pourrait très bien arriver dans cinq ou dix ans. Assez rapidement, les États pourraient décider de vendre leurs propriétés comme la Nasa ou leurs musées afin de ramener leurs comptes à l’équilibre. De même, un programme de téléréalité pourrait rassembler tous les pays du monde et devenir un phénomène planétaire immense. Heureusement nous n’en sommes pas encore là ! Mais toutes ces idées politiques m’ont donné à réfléchir et j’ai adoré ça.

L’histoire en elle même est un peu longue à démarrer. J’ai eu du mal à vraiment me plonger dans le livre et c’est certainement du aux personnages. J’ai moins accroché avec eux qu’avec le contexte de l’histoire. Pas que je ne les ai pas aimé. Au contraire même, j’aime chacun d’eux. Mais je n’ai pas eu de coup de cœur. Ils sont pourtant tous bien faits, tous différents, avec leurs propres défauts. Mais aucun d’eux n’a réussi à vraiment me toucher, à sortir du lot. C’est ce qu’il m’a manqué dans ce premier tome. Et même si j’aime beaucoup Léonor et particulièrement sa blessure, il y a quelque chose chez elle qui me dérange, qui fait que je n’y crois pas totalement. Comme si elle était un peu trop parfaite, un peu trop caractéristique des personnages de dystopies.

Les séances de speed dating ont mis un peu de piquant dans l’histoire. C’est ce qui m’a vraiment fait rentrer dans le livre et l’apprécier. J’ai beaucoup aimé le suspens autour du choix des appelés dans la bulle du speed-dating et découvrir les personnages sous un autre jour. Et même si la découverte des garçons m’a beaucoup plu, ils n’ont pas fait mieux que les filles, aucun d’eux ne m’a réellement transporté.

En définitive, Phobos est une lecture très agréable et intéressante. L’histoire est bien menée, palpitante, mais j’aurais aimé un personnage auquel me raccorcher un peu plus. J’aurais aimé avoir un favori dans cette histoire. J’espère que le deuxième tome me donnera l’occasion d’en avoir un.

Makina

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s