Contes des Royaumes : Poison

contes-des-royaumes,-tome-1---poison-416778-264-432

Titre : Contes des Royaumes : Poison

Auteur : Sarah Pinborough

Edition : Milady

Parution : 20 mars 2014

Pages : 240

3-notation

« L’air et la terre, la lumière et les ténèbres. »

La lumière et les ténèbres, c’est ce qui sépare Lilith et sa belle fille : Blanche-Neige.Tout les opppose, l’une est blonde et mature alors que l’autre, brune, sort à peine de l’enfance. Sarah Pinborough nous fait redécouvrir le conte Blanche-Neige et les sept nains dans ce premier tome de la série Contes des Royaume : Poison. Mais c’est du point de vue Lilith, la méchante reine du conte qu’elle aborde cette histoire. Elle nous dévoile ainsi les raisons de sa cruauté envers Blanche-Neige.

J’ai beaucoup aimé ce nouveau point de vue. Lilith est attachante, on la plaint du début à la fin, tout en espérant qu’elle sera plus forte que cela et finira par aimer Blanche-Neige. Sarah Pinborough nous montre une femme blessée, obligée de se marier jeune et qui utilise toutes les armes à sa disposition pour être maitre de son destin. Que ce soit ses charmes qu’elle use contre le roi, la crainte par laquelle elle contrôle son royaume ou la magie qui lui permettra d’éliminer Blanche-Neige, toutes ses capacités sont mises dans la bataille, afin d’obtenir sa liberté et le contrôle de sa vie. Mais au fond, c’est une femme malheureuse, déçue par la vie que nous découvrons.

Sa relation avec Blanche-Neige différe de celle du conte. Ainsi, dans le livre de Sarah Pinborough, Lilith fait d’abord des efforts, elle essaie de faire comprendre à Blanche-Neige ce qu’est qu’être une princesse. Mais Lilith ne se base que sur sa terrible expérience sans essayer d’adoucir les choses pour sa belle fille. Au final toutes ses tentatives se soldent par un échec l’amenant à souhaiter la disparition de la jeune fille.

Blanche-Neige est également intéressante. C’est une femme libre. Elle ne rentre dans aucun des carcans que l’on veut lui imposer. Elle mène sa vie comme elle l’entend. En cela, elle est pour moi une femme moderne, voir même l’égérie de la femme libre que cherche à dépeindre les féministes. Et même si l’on est pas toutes aussi aventurières qu’elle, on cherche également à vivre notre vie par nous même.

Ce que j’ai préféré dans ce livre, c’est la confrontation entre le Prince et cette femme libre qu’est Blanche-Neige. Ainsi, le Prince que l’on retrouve dans les trois romans de Sarah Pinborough est à la recherche de la princesse parfaite. Ce tome nous en donne la définition : une belle femme qui ne fait pas de bruit, qui le suit sans poser de questions, sans se rebeller, une femme qui doit rester dans son ombre à lui. J’ai adoré ce retournement de situation. Je ne m’y attendais pas du tout. Ainsi, si les petites filles sont ammenées à croire au prince charmant, le prince charmant lui même attend quelque chose de spécifique de sa princesse. Et ce qu’il attend est loin de correspondre à la liberté que revendique les femmes.

En définitive, ce livre m’a surpris. J’ai accroché très vite au personnage de Lilith avant de me délecter de la fin de l’histoire. Sarah Pinborough réussit ici à transformer le conte de fées en nous montrant les problèmes que celui-ci pose sur les attentes de chacun dans notre société actuelle.

Makina

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Contes des Royaumes : Poison »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s