Au péril de te perdre

Titre : Au péril de te perdreau-peril-de-te-perdre-785310-264-432

Auteur : Angélique Daniel

Edition : Les nouveaux auteurs

Parution : 16 juin 2016

Pages : 693

3-notation

« Personne ne souhaite mourir en aimant l’autre, et ce, quel que soit son sexe. »

C’est ainsi que Jessy définit la maladie dont il est atteint : le sida, et c’est à cause d’elle et de la peur qu’il suscite chez les autres, qu’il déménage avec sa mère à Millisky, ville où habite Megan. Megan a tout pour elle, élève modèle, première de classe, sortant avec le garçon le plus populaire du lycée, et pourtant, l’arrivée de Jessy va boulverser sa vie et lui apporter ce dont elle manquait.

J’ai beaucoup aimé ce roman. Les deux personnages principaux sont géniaux, on s’y attache facilement. Jessy m’a particulièrement touché. J’ai aimé son évolution, sa détresse et son soucis constant de ne faire de mal à personne. Megan est elle aussi attachante et nous guide parfaitement dans l’histoire. Elle représente la fille modèle qui est prête à tout sacrifier par amour. Mais mon personnage préféré est sans aucun doute Nick, le frère de Megan. J’adore son coté protecteur. Il ne lâchera rien, sera toujours là pour sa famille. Il représente le grand frère que n’importe qui voudrait avoir, ou du moins que je voudrais avoir.

L’histoire est bien menée. Mais j’ai eu un peu de mal à y rentrer. Je trouvais le style un peu trop enfantin, un peu trop adolescent, ce qui correspondait à l’âge du personnage principal. Les élipses m’ont également un peu gênée au début. J’avais du mal à vraiment m’attacher à une situation parce que ça bougeait trop vite. Et j’ai rapidement trouvé dans quel sens tout cela allait ce qui m’a beaucoup déçue. J’aime avoir la surprise et ne pas anticiper. Or dans ce roman, certains passages sont cousus de fil blanc. Mais cela permet néanmoins à l’histoire d’avancer. Les évènements s’enchainent sans vraiment de répis.

Au contraire, la suite du livre est beaucoup plus intéressante. Il faut juste réussir à entrer dedans et à s’habituer au style de l’auteur, mais les 700 pages laissent largement le temps pour cela. Au bout d’un moment, j’avais l’impression d’être dans l’histoire, certains des personnages sont devenus parfaitement clairs, je les voyais réellement alors que d’habitude je ne prends pas la peine de vraiment les imaginer et ils restent un peu flous dans mon esprit. Par exemple, Nick a rapidement emprunté les traits de Bellamy de The 100. Je regardais ainsi les personnages se mouvoir et prendre des décisions comme si j’étais juste à côté d’eux. Je me suis même mise à intégrer l’évidence de la mort de Jessy et puis à espérer et désespérer comme eux. C’est pour moi la très grande force de l’auteur, réussir à nous faire espérer, et faire varier tout cela.

En définitive, Au péril de te perdre est un voyage, un voyage aux côtés de Megan et de Jessy qui nous emporte totalement. L’amour qui les uni est magnifique et donne envie. Et même si la fin m’a légèrement énervée, j’ai eu les explications de l’auteur sur ses choix ce qui m’a permis de l’appréhender d’une autre façon. Je ne vous donnerai pas ici ces explications de façon à ne rien spoiler, mais si vous avez des questions je répondrais en commentaire. Je remercie d’ailleurs l’auteur d’avoir répondu à mes interrogations. C’est tellement agréable d’avoir des réponses et de pouvoir échanger avec un auteur, donc merci !

Makina

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s